• Dans la peau d'Icare............

     


     Pas dormi pendant sept nuits,
     


    Le dernier jour se  lève
    Trop blanc, trop lent
    C'est la fin du vol
    Une bouche sèche, un estomac vide
    J'étais tellement haut, presque jusqu'au soleil
    Et je me retrouve noyée dans la source

    Très haut dans le ciel,
    Je me gardais  la terre pour plus tard
    Quand le feu s'enfuyait
    Le silence se faisait  aussi profond que l'eau
    Revenue sur la terre
    Je fais les premiers pas,
    Touchée , soulagée
    Les oiseaux tombent du ciel
    Le soleil me réchauffe doucement le dos
    J'étais si loin,
    Une fleur me paraissait tellement immense
    Le soleil tellement petit
    J'ai volé





    Je ne serai plus jamais la même......


     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :